L’Usine à Gaz

C’est en voyageant que, Florient JULES, eu l’idée de créer L’Usine à Gaz. Son projet ? Détourner et valoriser des légumes abîmés ou invendus, et élaborer des boissons lactofermentées et produits fermentés.

Florient et son projet L'Usine à Gaz compose des légumes et boissons lactofermentés

UN PROJET ALIMENTAIRE ANTI GASPI

Florient JULES produit des légumes lactofermentés et des boissons fermentées à partir de légumes abimés, détournés auprès des maraichers locaux. Il vend ensuite ses produits sur les marchés, lieux d’échanges propices à la sensibilisation du public sur ce mode de conservation.

Ce projet antigaspi s’inscrit dans une démarche écologique et énergétique, puisque la conservation des aliments ne nécessite aucune énergie ; ils fermentent dans leur propre jus.

UN ÉCO-SYSTÈME LOCAL

Les légumes abîmés ou invendus sont collectés auprès des maraîchers biologiques locaux, et de la Biocoop de Saint Jean d’Angély.

La valorisation de ces produits, et la présence de Florient sur les marchés locaux, met en avant l’implication des producteurs et sensibilise les habitants à un mode de consommation non standardisé et zéro gaspi.

L’USINE À GAZ : UN PROJET D’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Le procédé que propose Florient permet de lutter contre le gaspillage alimentaire. En effet, les légumes destinés à être jetés sont finalement détournés pour être conservés plus longtemps.

L’AVENIR DE L’USINE À GAZ 

Grâce aux Trophée CyclaB, L’Usine à Gaz va élaborer de nouvelles recettes de conservation d’aliments, grâce au Labo Agroalimentaire.

CyclaB va l’accompagner pour élargir son réseau de producteurs locaux (glaciers, herboristes…), et pour disposer de nouveaux points de ventes (bars et café, AMAP….).

En parallèle, Florient va accompagner des étudiants de l’Enilia-Ensmic et de La Rochelle Université. En 3ème année, ils vont prototyper des recettes zéro gaspi dans le cadre du concours régional Fou d’ID, organisé par le Pôle Aliments et Santé.

Nathan Efflame transforme des textiles usagés avec son projet Rebon

Rebon

Nathan EFFLAME réutilise le textile non valorisé et le transforme en granulés plastiques pour les chaînes de production industrielles.
Nathalie et son projet Ohlaladuchocolat fabrique du chocolat antigaspi intégrant des fruits séchés locaux et de saison

Oh lala du chocolat

Nathalie Brémaud, chocolatière, souhaite développer une gamme anti gaspi en intégrant des fruits séchés locaux et de saison à ses créations.
Lucas et son projet Loopost fait du compostage anaérobie des biodéchets

Loopost

L'association Loopost, propose de jardiner autrement grâce au compostage anaérobique, accessible à tous.
Touts Les Lauréats 2021